miséricorde et pardon partie 2
Celestlife,  Relations

La Miséricorde et le Pardon : Partie 2

Lors de la 1ère partie, nous avons parlé de la miséricorde de Dieu. Miséricorde à la base de toute chose, ciment d’une nouvelle construction, de ma nouvelle identité, de ma renaissance. Dans ce nouvel article, je vais aborder avec vous la grâce du pardon, prémices d’une attitude miséricordieuse.

Le Pardon est une Grâce

Selon l’église catholique, le pardon est l’attitude traduisant la capacité du cœur à tenir une offense pour non avenue, à renoncer à se venger et à privilégier l’amour sur la revanche. Le pardon est un essentiel vital pour tous humains et pour tous chrétiens.

Cela signifie qu’il est donc une victoire de l’amour sur le mal (la vengeance, la revanche…).  Ainsi, au-delà d’avoir la volonté de choisir le camp de l’amour, il y a un véritable combat à livrer afin que l’amour soit gagnant. Ce combat, nous ne pouvons le livrer seul, nous avons besoin de Dieu pour que notre volonté pèse plus dans la balance de l’amour que du mal. C’est en cela que le pardon est une grâce.

Pourquoi pardonner ?

Raison 1 : Parce que Dieu m’a pardonné, il m’a envahi de son Amour alors, moi aussi je me dois de pardonner et d’aimer mon prochain.
En effet, chaque jour nous blessons le cœur de Dieu. Ses clous enfoncés dans ses mains et ses pieds sont les conséquences de nos péchés, nous en sommes aussi pour quelque chose.

Petit témoignage :

Lors d’un pèlerinage, nous avons visité une église majestueuse, il y avait d’époustouflantes peintures, de magnifiques statuts d’anges et des splendides scènes qui représentaient les cieux. J’étais émerveillée et je m’y croyais vraiment, j’avais réellement l’impression d’être au paradis. Jusque là tout allait bien, j’étais ravie de vivre ces moments.

Puis, avec notre groupe, nous continuons la visite et avançons dans un couloir. A ma droite une chose sombre attire mon regard. Alors, je me tourne et là, je suis sous le choc, dans l’impossibilité de bouger et je tombe à genou… Ce qui avait bouleversé mes yeux et immobilisé mon corps, pénétré mon esprit et touché mon âme était une grande croix, avec Jésus dessus et à dimension humaine.

En la regardant, j’ai ressenti tout d’abord l’immense douleur de Jésus, douleurs physiques certes, mais également une douleur beaucoup plus profonde. Cette douleur qui traduisait la souffrance qu’il a ressenti à cause de l’humanité pécheresse.

Et enfin, j’ai aussi ressenti ma responsabilité dans la crucifixion de Jésus. Il était là, cloué, mort, la tête baissée, couvert de sang et c’est à cet instant que j’ai pris conscience que mes péchés ont participé à la souffrance de mon doux Jésus… J’étais déboussolée, je n’avais aucun mot à lui dire si ce n’est que celui de me pardonner, car il ne le méritait pas.

A cette époque, je savais déjà que Jésus avait porté le poids de nos péchés sur la croix, mais je n’avais pas encore conscientisé réellement, mon implication dans cette scène dramatique qu’est la mise en croix.
Jésus a accepté tout cela pour moi, pour toi, pour nous tous parce que son amour est plus fort que nos péchés.

croix pologne

Avoir conscience de sa petitesse

Je prie pour que tu aies conscience de ta petitesse, de ton état de pécheur. Non pas pour te culpabiliser, car Dieu nous a pardonné, mais pour devenir humble et agir sans jugement avec les autres. Que l’amour de Jésus pour toi puisse être un exemple dans ta vie afin de traiter les autres avec ce même amour, avec cette même patience et bonté.

Il y a une question qui devrait guider tes pensées : « Qui suis-je pour juger mon prochain ? ». Ta part de responsabilité est égale à celle des autres, car il n’y a pas de petits ou de grands péchés.

Dieu nous donne le souffle de vie tous les jours et pourtant, est-ce que nous sommes aussi assidus à le prier chaque jour ? Est-ce qu’on pourrait un jour lui redonner tout ce qu’il nous donne de bon ? Nous avons tendance à agir comme si tout nous était dû, normal et acquis. Prenons conscience que le Seigneur nous donne des grâces et des bénédictions vitales, tous les jours, même si elles nous paraissent insignifiantes, alors que nous ne le méritons pas.

Le pardon dans nos prières

Par ailleurs, nous demandons le pardon dès que nous prions le « Notre Père » (Matthieu 6,9-13). « Pardonne-nous nos offenses COMME nous pardonnons à tous ceux qui nous ont offensé ». Ici, non seulement nous affirmons au Seigneur que nous pardonnons les autres, mais nous lui demandons de nous pardonner de la même façon que nous pardonnons aux autres. Il y a deux autres questions à se poser : « Comment pardonnons-nous aux autres ? » et « Comment voulons-nous être pardonné ? ». Complètement, partiellement, deux fois, mais pas trois fois…

Raison 2 : Dans le Credo nous disons : « Je crois à la rémission des péchés ». Cela veut dire que je crois que mes péchés sont pardonnés. Cela est valable aussi pour mon prochain et si Dieu lui-même lui pardonne alors, je dois tout faire pour lui pardonner également. Si nous croyons que les péchés peuvent être pardonnés et que l’amour peut primer sur la faute, nous devons agir en conséquence. Laisser le Seigneur nous faire entrer dans une dimension de réconciliation et renoncer à notre orgueil pour laisser faire Dieu, en nous.

Raison 3 : Pour se libérer et guérir !
Un peu égoïste non ?! Mais le poids que nous portons en nous, lorsque nous ne pardonnons pas, est aussi lourd qu’un fardeau. Ainsi, pour notre bien-être, décidons de passer au-delà des situations qui nous ont blessés, pour poursuivre votre chemin plus tranquillement et sereinement.
« Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde ». Le bonheur, voici ce que nous assure le Seigneur.

Comment pardonner ?

Je te laisse relire et méditer ce passage tellement parlant de l’évangile de Matthieu 18, 21-35. « Je t’en avais remis toute ta dette parce que tu m’en avais supplié. Ne devais-tu pas avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi ? »

La miséricorde envers son prochain

C’est regarder les autres avec beaucoup d’amour, sans juger et l’envie d’aider. C’est accueillir l’autre tel qu’il est, avec ses limites, ses faiblesses, son éducation, ses habitudes.
Les histoires qui parlent du pardon dans la bible :

  • La pécheresse : Luc 7, 36-50
  • L’enfant prodigue Luc 15,11-32
  • Jésus sur la croix : Luc 23,34

Comment avoir la grâce du pardon et de la miséricorde ?

Dans un autre article je témoignerai en détails du jour où j’ai reçu la grâce du pardon. En attendant, je peux te conseiller de simplement la demander par une prière du cœur :

Prions pour demander la grâce du Pardon et de la Miséricorde :
Seigneur Jésus, me voici devant toi avec mes faiblesses et mes limites. Je souffre beaucoup de (décrire la situation). Je n’arrive pas à pardonner à (nommer les noms des personnes). Cependant, je souhaite faire ta volonté, obéir à tes commandements et me libérer de ses chaînes d’orgueil qui empêchent à mon cœur d’aimer comme toi tu m’aimes. Alors, je te demande la grâce de pardonner à ces personnes qui m’ont fait du mal. Je te demande également de mettre de l’amour dans mon cœur pour elles. Transforme-moi, Jésus, transforme mon cœur et guéris mes blessures afin que je puisse cheminer vers la Sainteté. Je m’abandonne à toi, Jésus, car j’ai confiance en toi et que sans toi je ne peux rien faire de bon. J’ouvre mon cœur à l’amour, manifeste en moi la Gloire de Dieu.
Au nom de Jésus-Christ de Nazareth. Amen !

Par Amour.

Tu as raté le premier épisode de la série « Miséricorde et pardon », c’est juste là : https://celestime.com/la-misericorde-et-le-pardon-partie-1/

Nouveauté ! Rejoins-moi sur Instagram : https://www.instagram.com/celestimeblog/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *